Association "Les Amis de Pierre DELEY"
4 Chemin de Tabarka, 34340 MARSEILLAN
Tél. 04 67 77 60 00
Biographie de ce pionnier de l'Aéropostale
* * *

Né à Marseillan (Hérault) le 1er novembre 1893, Pierre DELEY est breveté pilote de chasse en 1917. Il se comporte brillamment jusqu'à la fin de la guerre et fait l'objet de plusieurs citations.

Il entre comme pilote civil aux Lignes Aériennes Latécoère en mai 1923 et, à partir de là, sa carrière se confond avec ce que l'on a appelé "l'épopée de l'Aéropostale" dont il a été l'un des acteurs principaux, bien qu'il soit peu connu du grand public.

En juin 1925, dès l'ouverture de la légendaire ligne "Casablanca - Dakar" il est chargé par Didier DAURAT de créer, aménager, puis diriger pendant les deux premières années l'aéroplace de Port-Étienne, notoirement la plus isolée et la plus ingrate du parcours.

À ce titre il recherche, au péril de sa vie, de nombreux pilotes perdus dans le désert, dans les conditions les plus difficiles car il faut vaincre les éléments, faire face aux pannes fréquentes, et éviter de tomber aux mains des pillards qui écument la région.

D'après ses propres camarades, chacune de ces interventions constituait en elle-même un exploit.

Le 12 août 1925, en compagnie de son camarade COLLET, il sauve d'une mort certaine le capitaine et trois matelots du cargo français "Falcon II" échoué sur une plage du sud marocain, ce qui lui vaudra d'être fait chevalier de la Légion d'Honneur et titulaire d'une décoration attribuée par la "Société centrale de sauvetage des naufragés".

Cet exploit fit l'objet de plusieurs articles élogieux dans la presse française et Joseph KESSEL, alors grand reporter, le rappela dans un article publié en 1929 dans le quotidien "L'Avenir". Il a également évoqué cet épisode dans son ouvrage "Mermoz" publié en 1938 après la disparition dans l'Atlantique de l'équipage de l'hydravion "La Croix du Sud". Preuve que cet exploit l'avait marqué ! Le futur Académicien conserva d'ailleurs toute sa vie une grande admiration pour Pierre DELEY et lui témoigna une véritable amitié.

En juillet 1927, envoyé parmi les premiers en Amérique du Sud, Pierre DELEY y rejoint son ami Paul VACHET et prospecte avec lui la côte sauvage brésilienne entre Rio-de-Janeiro et Natal pour le compte de la toute nouvelle "Aéropostale" créant les infrastructures de la future "Ligne d'Amérique".

Nommé immédiatement "Inspecteur de la Ligne" en raison de ses compétences, il crée et dirige pendant 2 ans l''aéroplace de Santos, dans des conditions extrêmement difficiles (Didier DAURAT dixit).

Nommé en août 1929 " chef de secteur - chef d'aéroplace - pilote " (1) à Santiago-du-Chili dès l'ouverture de la ligne Buenos-Aires - Santiago il créa et dirigea pendant 16 ans dans cette ville l'aéroplace de Colina et franchira à ce titre plus de 150 fois la terrible Cordillère des Andes pour remplacer les pilotes défaillants et transporter le courrier.

En juin 1930, en plein hiver austral, lors de l'atterrissage forcé de son camarade et ami Henri GUILLAUMET dans la terrible Cordillère des Andes, près de la " Laguna del Diamante ", à 3000 m d'altitude, c'est lui qui, le premier, n'hésita pas à décoller de Santiago-du-Chili et partit à la recherche de son ami malgré la tempête de neige qui sévissait encore sur la Cordillère. Les messages radio échangés à cette occasion en sont la preuve.

Cette aventure, déjà évoquée par Antoine de Saint EXUPÉRY dans son livre " Terre des hommes " - où il cite à deux reprises le nom de son ami DELEY (2) - est racontée également dans le film de Jean-Jacques ANNAUD, " Les Ailes du Courage " (3) dans lequel un acteur américain joue le rôle de Pierre DELEY.

Les aviateurs chiliens militaires ou civils, l'admiraient et le respectaient, appréciant son courage, qui ne s'est jamais démenti, et son extrême modestie, et le considéraient comme l'un des leurs.

 Muté à AIR FRANCE lors de la création de la Compagnie en 1933, il est maintenu à son poste jusqu'en 1945, confirmé dans ses fonctions de chef de secteur de la côte ouest de l'Amérique du Sud.

Pendant tout le temps de la 2e guerre mondiale, à la demande du Gouvernement de la France Libre (4) il assure, avec 10 de ses camarades, le maintien de la présence des Ailes françaises en Amérique du Sud, en prévision de la reprise des vols à la Libération, face à la concurrence américaine qui cherchait à s'implanter sur les installations réalisées par l'Aéropostale.

À la reprise des vols internationaux d'AIR France en 1945 il est tout naturellement nommé par M. Max HYMANS, Président de la Compagnie et ancien résistant, comme chef de secteur pour l'Argentine et le Chili, en résidence à Buenos-Aires. Il y restera jusqu'à sa retraite, en novembre 1953.

 Personnalité attachante, Pierre DELEY a su s'attirer de nombreuses et efficaces amitiés dans les milieux de l'aviation civile, tant au Chili qu'en Argentine, et - selon ses propres camarades - la Compagnie nationale AIR FRANCE lui doit une grande partie de ses succès à Buenos-Aires et à Santiago.

 Décédé en 1981, Pierre DELEY, Officier de la Légion d'Honneur, repose dans le cimetière de Marseillan. Un hommage, amplement mérité, lui a été rendu. Le Collège de son village natal porte désormais son nom. Tous les élèves qui fréquentent, ou fréquenteront dans l'avenir cet établissement scolaire dans l'avenir, devront savoir que, de l'avis de ses pairs, ce pionnier de l'Aéropostale était l'égal des héros.

On peut également consulter certains témoignages le concernant
> ICI 
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

(1) à ce moment-là la polyvalence était de règle

(2) Extrait : …… "Rentrant du fond de la Patagonie, je rejoignis le pilote DELEY à Mendoza. L'un et l'autre, cinq jours durant, nous fouillâmes, en avion, cet amoncellement de montagnes, mais sans rien découvrir. Nos deux appareils ne suffisaient guère. Il nous semblait que cent escadrilles, naviguant pendant cent années, n'eussent pas achevé d'explorer cet énorme massif dont les crêtes s'élèvent jusqu'à sept mille mètres. Nous avions perdu tout espoir. Les contrebandiers mêmes, des bandits qui, là-bas, osent un crime pour cinq francs, nous refusaient d'aventurer, sur les contreforts de la montagne, des caravanes de secours : " Nous y risquerions notre vie ", nous disaient-ils. " Les Andes, en hiver, ne rendent point les hommes ".
Lorsque
DELEY ou moi atterrissions à Santiago, les officiers chiliens, eux aussi, nous conseillaient de suspendre nos explorations…….

(3) Ce film, enregistré en 3D par le procédé " IMAX ", n'est projeté actuellement, à notre connaissance, qu'au Futuroscope de Poitiers.

(4) par l'intermédiaire de son camarade et ami Paul VACHET, Directeur adjoint des transports civils du Gouvernement de la France Libre

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Un pionnier méconnu de l'aviation française
 

 

 

 

 

Henri GUILLAUMET et Pierre DELEY en grande conversation sur l'aérodrome de Colina
à Santiago-du-Chili (Juin 1930)

* * *

Compatriote de Pierre DELEY, l'auteur s'est passionné très tôt pour l'histoire des Lignes Latécoère et de l'Aéropostale. Fruit de cinquante ans de recherches bibliographiques et en archives, enrichi d'une importante iconographie et de documents inédits, issus de sa famille, ce livre raconte le parcours exemplaire de ce pionnier de l'aviation.

* * *

Le 21.10.2004, quelques jours après sa parution, cet ouvrage a été remarqué par l'association "Aérobibliothèque", la bibliothèque de l'aéronautique française, qui lui a accordé son "Coup de coeur 2004"
La présentation de l'ouvrage par cet organisme est consultable sur la page : http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article692.html

 

Enfin, l'ouvrage a reçu le

"PRIX GUYNEMER 2005"

attribué par le jury de l'Union des Pilotes Civils de France, en collaboration avec les associations "Les Vieilles Tiges", "Les Ailes brisées", "Les Vieilles Racines", "l'Association du Personnel Navigant de l'Aviation" (A.P.N.A.), "l'Association Nationale des Officiers de Réserve de l'Armée de l'Air" (A.N.O.R.A.A.) et "l'Association des Pilotes de Chasse"

ATTENTION ! Ce livre n'est plus disponible en librairies, mais seulement chez l'auteur :

René ANGEL
4 Chemin de Tabarka
34340 MARSEILLAN (France)
Tél. (33) 04 67 77 60 00
Courriel :
a ngel.rene@orange.fr (*)

25 euros TTC (Port compris)
Imprimez le bon de commande ici
(*) Anti Spams : Pour me contacter par e-mail supprimez l'espace entre le "a" et le"n" . Merci !
* * *
L'association "Les Amis de Pierre DELEY" défend et perpétue
la mémoire de ce grand pilote


Dernière mise à jour : 31-12-2014