hit parade

 

 L'ENSEIGNEMENT DE LA LECTURE

SELON LA MÉTHODE PEDAGOGIQUE

de

Jeanine COUGNENC

Une longue expérience d'enseignante spécialisée dans l'aide à l'apprentissage de la lecture :

· 27ans dans une classe d'école primaire (CP, CE1, CE2) du sud de la France, dans laquelle, dès sa sortie de l'Ecole Normale, elle a enseigné la lecture, sans états d'âme, et sans difficulté, en suivant simplement un manuel.
· ensuite, dans la même école, 11 ans dans une classe unique Maternelle, dans laquelle elle accueillait des jeunes enfants de 2,3,4,et 5 ans, bénéficiant ainsi de l'immense avantage de pouvoir les suivre et les observer pendant 4 années consécutives.

Une démarche pédagogique novatrice :

Les opportunités de son métier,
- l'observation, d'abord déroutante, mais par la suite si enrichissante, d'une enfant qui avait appris à "lire" (si l'on peut dire) dans la seule année du CP, alors qu'elle ne savait "dire" et "comprendre" que quelques mots à peine,
- une importante et sérieuse documentation sur "l'acte de lire" et le "mécanisme de lecture",
... l'ont amenée, il y a une vingtaine d'années environ, à réfléchir, et à remettre en question tout son enseignement de la lecture.

Sur le plan de la pratique elle a pu ainsi s'affranchir de ses études livresques et, n'étant inféodée à aucun courant précis, mettre au point une pédagogie originale et particulièrement novatrice.

Dès 1978, ce sont toujours ses petits élèves qui ont orienté ses recherches. Seuls leurs résultats - échecs ou réussites - ont continuellement orienté sa démarche et dicté sa progression, afin d'adapter la pédagogie la plus appropriée à leurs possibilités.

Réagissant en fonction de leurs questions ou de leurs réponses, de leur action ou de leurs réactions, elle a été amenée, sans l'avoir réellement cherché, à inventer de nouveaux moyens, soit pour répondre à leur demande, soit pour faciliter l'apprentissage, mais elle a toujours veillé à enseigner la lecture dans son intégralité sans jamais exiger d'eux un effort au-dessus de leurs possibilités.

Intéressé par son travail, et afin de faire connaître sa démarche, l'Inspecteur de l'Education Nationale de sa circonscription organisa plusieurs conférences pédagogiques dans sa classe, à l'intention de certains de ses collègues enseignants.

Plusieurs d'entre eux l'incitèrent alors à publier les résultats de ses travaux. C'est ainsi que parut, dès 1981, un premier ouvrage presque entièrement constitué de fiches pédagogiques.

Bien que ses recherches aient, depuis, évolué et progressé au fil des années, ce livre annonçait déjà ce qui est aujourd'hui une évidence : l'importance de ce qu'elle avait baptisé alors les "NOUVEAUX PRE-REQUIS".

Jeanine Cougnenc y présentait en effet des exercices propres à développer :

· la discrimination visuelle ;
· la mémoire [en élargissant progressivement l'empan, c'est-à-dire le nombre d'éléments (lettres, mots, chiffres, sons) retenus en une seule fois] ;
· l'attention visuelle.

De plus, il y était déjà question :

· de repérage ;
· d'écrémage ;
· d'anticipation ;
· d'images mentales ;
· de lecture silencieuse (à l'époque on ne parlait encore que de lecture à haute voix) ;
· d'écoute mentale ;
· de découpage syllabique.

Et surtout, au moment où l'accent était mis, dans les écoles primaires, presque exclusivement sur les phrases
- seules porteuses de sens, aux dires de "chercheurs en laboratoire" - elle y expliquait au contraire comment procéder pour présenter et faire acquérir rapidement, en jouant, un "capital mots".

Dès 1986, dans "Pour mieux apprendre à parler et à lire", elle signalait que ...

... l'enfant ne peut deviner, si on ne le lui enseigne pas :

· qu'une phrase comporte plusieurs mots ;
· que chacun de ces mots est encadré par des "blancs" ;
· que ces blancs isolent les mots écrits mais ne correspondent pas à des silences ;
· que le premier mot d'une phrase est toujours placé à la gauche du suivant ;
· que chaque mot nouveau vient s'ajouter à la droite du précédent.

Ceci est bien entendu évident pour un lecteur aguerri, mais l'est moins pour un apprenti lecteur.

Et pourtant cette étape, si importante, est totalement escamotée dans les méthodes dites "mixtes" ou "globales".

Forte de son expérience, Jeanine Cougnenc affirme :

· que cette difficulté est cause de bien des échecs ;
· que partir du mot facilite l'apprentissage ;
· qu'il sera ensuite plus facile, pour l'apprenant, de passer à la consigne, à la phrase, au texte.

Ces mots mémorisés, parfaitement connus, seront facilement reconnus par la suite dans toute phrase, dans tout texte. Ils seront en quelque sorte des "mots phares" qui en éclaireront et débroussailleront le sens. C'est d'ailleurs ainsi - remarque-t-elle - que nous procédons lorsque nous devons traduire une langue étrangère.

L'entraînement à l'anticipation - grâce à des exercices appropriés - offre une aide supplémentaire à l'apprenti lecteur.

Elle explique également :

...qu'il est dangereux d'enseigner et d'exploiter seulement un "capital mots". Il faut en effet habituer l'élève à pratiquer alternativement le "global" et "l'analyse".

Apprendre à lire nécessite aussi d'apprendre à déchiffrer, ce qui exige d'autres compétences. Or l'apprenti lecteur est contraint, plus souvent que l'adulte, d'avoir recours au déchiffrement puisque la plupart des mots sont nouveaux pour lui. Il est d'ailleurs parfaitement capable de pratiquer les analyses et les synthèses qui s'imposent, et il le prouve souvent, en effet, par ses remarques spontanées.

Ayant remarqué par ailleurs que l'enfant joue à prononcer les syllabes, Jeanine Cougnenc utilisa cette "passerelle" entre l'oral, situé dans le temps, et l'écrit, situé dans l'espace (feuille).

Elle souligne de plus que le choix des mots à exploiter pour acquérir un capital de syllabes qui permettront de déchiffrer des mots encore inconnus, est très important. Et pour éviter au débutant une difficulté supplémentaire, elle recommande de veiller à ne présenter que des mots dans lesquels la lettre, le son, ou la supergraphie, à étudier, sont bien en évidence, à la fois sur les plans phonique et graphique. Sont éliminés par contre les mots dans lesquels le son à étudier se trouve associé à une lettre parasite imposée par l'orthographe.

Par exemple :

· Pour enseigner le son é, elle préfère école, éléphant, à licoptère.
· Pour le son an, elle propose antenne, André, plutôt que maman (dans lequel l'enfant perçoit man et doit effectuer seul une analyse, sans doute plus compliquée pour lui).
· Pour le son au, elle retient auto, préau, plutôt que sauter ou Claude.
· Pour le son in, elle préfère indien à lapin ...etc.

Ayant constaté d'autre part qu'on ne "délettre" pas pour déchiffrer,

...mais qu'on procède le plus souvent par supergraphies, mémorisées au cours de leurs rencontres, elle entraînait les enfants à remarquer les troncs communs à plusieurs mots, comme par exemple :

  • elle dans maternelle, tourterelle, hirondelle,
    ou bien nette dans marionnette, maisonnette.

    [cf.
    "Des jeux et des mots" - Éditions NATHAN (1991)]
  • Guidée par le souci de rendre l'enseignement de la lecture plus agréable, plus facile, donc plus accessible à tous, Jeanine Cougnenc a diversifié séquences et moyens afin que chaque élève parvienne à trouver dans cette diversité le créneau qui lui convient le mieux, en fonction de sa dominante sensorielle, de ses goûts, de ses aptitudes.

    Elle a voulu, en le présentant sous les aspects les plus attrayants, les plus divers, éviter la monotonie pour que l'apprenti lecteur ne puisse jamais associer "lecture = routine = ennui".

    Mais aujourd'hui elle s'interroge.
    Depuis une vingtaine d'années la pédagogie de la lecture a-t-elle évolué ?

    Où en est-on actuellement ?

    Praticienne de "terrain", l'observation d'élèves de tranches d'âge si différentes de 2 à 9 ans lui permet aujourd'hui d'affirmer avec force que plus un enfant est jeune, plus il prend du plaisir à apprendre à lire, et plus c'est facile pour lui.

    Elle a pu en effet le constater et le vérifier en Maternelle avec des enfants qui, dès 2ans1/2, apprenaient, en jouant, leur prénom, celui de leurs camarades, et quelques mots parmi les plus courants.

    Pour eux, cela ne paraît pas plus fatigant, plus difficile, plus ennuyeux, que d'apprendre les pictogrammes, qu'ils doivent ensuite oublier pour passer à la "vraie" lecture.

    A chaque section de son école Maternelle (Petits, Moyens ou Grands) jamais leur appétivité pour l'écrit ne s'est démentie, au cours de séquences brèves mais quotidiennes.

    A tous les sceptiques qui entonnent déjà leur célèbre refrain "laissez-les jouer, vous leur volez leur enfance" Jeanine Cougnenc répond que :

    Dès 1978, ses petits élèves :

    · bénéficiaient d'un aménagement de la cour d'école qui leur permettait de développer pleinement toutes leurs potentialités psychomotrices ;
    · pratiquaient avec un égal plaisir écriture, peinture et autres créations artistiques et manuelles ;
    · animaient eux-mêmes marionnettes, ombres et silhouettes chinoises ;
    · visionnaient des films, écoutaient des contes, etc. ...

    ... exactement comme tous les autres enfants à qui on n'enseignait pas la lecture.

    Et à tous ceux qui auraient encore des doutes sur la nécessité de commencer au plus tôt un véritable enseignement de la lecture, elle conseille de se rapporter à une enquête des plus sérieuses, particulièrement édifiante mais restée malheureusement trop confidentielle en France.

    Il s'agit de "LA RÉUSSITE A L'ÉCOLE", Rapport du 18 mai 1989 établi par M. le Recteur Michel Migeon à la demande de M. Lionel Jospin, alors Ministre de l'Education Nationale (Disponible au Centre National de Documentation Pédagogique, à Paris).

    Si leur esprit reste encore critique, mais objectif, peut-être s'avoueront-ils alors :

    "Que de temps perdu ! ! !"


     

    L'apprentissage de la lecture dans la classe de maternelle de Jeanine COUGNENC

    Sa page perso : http://jeanine.cougnenc.free.fr


    Jeanine Cougnenc est l'auteur de :

     . Mot à mots, la lecture silencieuse dès la Maternelle (1981) ( épuisé) . . . . Éditions PLAYJEUX
    . Fiches et planches de lecture (1981)
    ( épuisé). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Éditions PLAYJEUX
    . Mon premier apprentissage de la lecture (1984). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Éditions RETZ
    (Nouvelle édition revue et modifiée : 1996)
    . Mon premier apprentissage de l'écriture (1989) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Éditions RETZ
    (Nouvelle édition revue et modifiée : 1997)
    . Des trucs et des jeux pour une bonne mémoire (1989) . . . . . . . . . . . . . . . . Éditions RETZ
    . Jeux Veritech (participation sur les planches lecture) (1989) . . . . . . . . . . . Éditions SED
    . Comment enseigner la lecture aujourd'hui (Film Vidéo) (1989)
    (épuisé). . . . Éditions "La Classe"
    . Des jeux et des mots (1991)
    (épuisé). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Éditions NATHAN

    -
    Nouveauté :

    . Des mots à la loupe (coffret de jeux de lecture) (septembre 2001) . . . . . . . . . . . . . Editions SYLEMMA-ANDRIEU
    (Niveau CP et/ou CE1)
    Matériel pédagogique pour amener l'enfant à exercer sa mémoire et à s'entraîner dans le domaine de la discrimination visuelle.

    * * *

    Quelques-uns de ces ouvrages étant aujourd'hui épuisés, une nouvelle édition de la méthode d'enseignement de la lecture conçue par Jeanine Cougnenc est actuellement disponible.

    Elle comprend essentiellement 4 ouvrages :

    a) - 3 livrets, utilisables directement par les enfants, sans aucun autre matériel pédagogique, soit dans les écoles maternelles, soit dans la famille.
    Les 2 premiers sont accompagnés d'une notice d'explication pédagogique.

    b) - 1 ouvrage de synthèse des recherches de Jeanine COUGNENC en matière d'enseignement de la lecture, destiné essentiellement aux enseignants, professionnels ou occasionnels [parents].

    Il peut intéresser également les chercheurs et les étudiants en Sciences de l'éducation.

     

    - Je veux apprendre à lire. Enseignez-moi
    Pour débuter l'enseignement de la lecture, à partir de l'âge de 3 ans environ.
    (Niveau Petite Section et/ou Moyenne Section d'école maternelle)

     

    couv_liv1

    J'ai envie d'apprendre à lire (Livret 1)
    Peut constituer une suite du premier ouvrage mais permet également de débuter avec des enfants de 4/5 ans (Niveau Moyenne Section et/ou Grande Section d'école maternelle)

     

    p51_liv1

    Un exemple de progression rationnelle de l'enfant vers la maîtrise de la lecture :

    Dès la page 51 du Livret 1 il est confronté à la lettre, à la syllabe, au mot, enfin à la phrase.
    Le découpage des étiquettes situées en bas de la page et le rapprochement ce ces mots avec ceux imprimés dans les cases en pointillés, puis avec les mots inclus dans les phrases correspondantes, permettent à l'enfant d'accéder plus rapidement au "mécanisme de lecture".

    couv_liv2

     
    - J'ai envie d'apprendre à lire (Livret 2)
    (Niveau Grande Section d'école maternelle et/ou
    Cours Préparatoire)
    Pour compléter l'enseignement de la lecture avec des enfants de 5/6 ans, en vue de leur assurer une bonne maîtrise de "l'acte de lire", et leur permettre ainsi de poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles.

     

    couv_eml




    Un enseignement/apprentissage moderne de la lecture

    (Théorie et pratique)
    Synthèse des recherches de Jeanine COUGNENC
    en pédagogie de la lecture.

    Une mine de conseils et d'exercices à la disposition des enseignants(tes) d'écoles maternelles ou de CP, ainsi que des parents qui souhaitent s'investir dans la réussite scolaire de leurs enfants.

    Un ouvrage également destiné aux chercheurs et aux étudiants.


    Pour commander ces ouvrages, clicquez ICI
    Ou bien, si vous le souhaitez, renseignez-vous simplement ICI

    * * *


    Parents, si vous vous intéressez à l'apprentissage précoce de la lecture et vous souhaitez échanger des idées, connaître des expériences positives, vous informer, ou demander éventuellement des conseils pour débuter, inscrivez-vous au groupe de discussion "Lecture précoce".

    S'inscrire à "lecture_precoce"

    Adresse du service :fr.groups.yahoo.com


    Sommaire :

     . Accueil
    . Un constat : l'illettrisme perdure
    . La lecture précoce, une erreur ou une chance ?
    . Bibliographie
    .
    Autres sites intéressants

    Livre d'or

    Retour vers le haut de la page


    Contact : a ssolecture2@orange.fr (Anti spams : supprimez l'espace entre les deux premières lettres de cette adresse)

    Dernière mise à jour : 28.3.2015